الكارثة البيئية بنهر ملوية – تقرير عن الاجتماع المنعقد بمكتب مدير شركة السكر و التكريرللمغرب الشرقي بزايو

آخر تحديث : الأحد 24 يوليو 2011 - 1:27 مساءً
2011 07 21
2011 07 24

زايو سيتي – خاص

تقرير عن الاجتماع

المنعقد بمكتب مدير شركة السكر و التكريرللمغرب الشرقي

بزايو

 

بطلب من فعاليت المجتمع المدني المتمثلة في : جمعية البيئة و الانسان ببركان و فضاء التضامن و التعاون للجهة الشرقية بوجدة و جمعية شمس للتربية و المواطنة و البيئة أحفير

و جمعية  مبادرة للتنمية المستدامة و السياحة بزايو، انعقد بمكتب السيد مدير شركة السكر

و التكرير للمغرب الشرقي بزايو يومه الأربعاء 20 يوليوز 2011 ابتداء من الساعة الخامسة اجتماعا  لمناقشة الكارثة البيئية المميتة التي حلت بالكائنات الحية و الحيوانات

و خصوصا الأسماك المتنوعة

 

افتتح السيد مدير معمل سوكرفور الجلسة بالترحيب بفعاليات المجتمع المدني منوها بها كشريك ..ثم تم تقديم عرض عن المعمل ماضيه و حاضره و آفاقه التنموية و اهتماماته البيئية

 

وبعد ذلك تطرق إلى الكارثة البيئية التي حلت بأسماك مصب ملوية نافيا أن تكون للمعمل أية علاقة لا من قريب و لا من بعيد مضيفا بأن المعمل لا يستعمل المواد الكيماوية أصلا، و لا دليل  يثبت تورط المعمل في هذة الكارثة

 

وبعد ذلك أخذ الكلمة رئيس جمعية البيئة و الانسان ببركان مستغربا من كلام السيد المدير

و ذكر بالكوارث التي تسبب فيها المعمل في الثمانينيات و التسعينيات مستدلا برسالة

السيد عامل إقليم بركان سنة 1996 موجهة إلى السيد مدير معمل السكر في الموضوع

 

و بعد ذلك تحدث السيد رئيس فضاء التضامن و التعاون للجهة الشرقية بوجدة ليذكر بأن الأسماك طفت ميتتة على واد ملوية من المصب مرورا بقنطرة رأس الماء وو صولا إلى معمل السكر بزايو.و لا أثر للكارثة بعد مدينة زايو في اتجاه الغرب.و هذا باعتراف مدير وكالة الحوض المائي لملوية الذي التحق بالاجتماع و الذي أضاف بأن  عينات أخذت من النهر لتحديد السبب المباشر للكارثة والمصدر الرئيس لهذه الفضيحة

 

و استنتاجا  لهذا اللقاء اتضح أن إدارة المعمل ركزت فقط على بقايا  الحجر المستعمل في التصفية متجاهلا المواد الأخرى المستعملة في عمليات الانتاج مؤكدا في نفس الوقت أن الادارة تسعى إلى تقليص نسبة النفايات السائلة الناتجة عن هذه العملية

 

و في الأخير أكد السيد المدير عزمه على التعامل مع المجتمع المدني و أن أبواب المعمل مفتوحة للتشاور و التحاور كما تعهد بإيقاف إفراغ النفايات السائلة في نهر ملوية

 

 

و عند رجوعنا إلى مدينة بركان عرجنا إلى مكان يلتقي فيه النهران لنقف على اختلاط ماء واد صبرا الأسود بلون الزفت و واد ملوية و بحضور سكان الدواوير الذين أجمعوا بأن مصدر التسمم و التلوث و موت الأغنام و السلاحف و الحيتان هو معمل السكر بزايو

 

التوقيعات

جمعية البيئة و الانسان بركان                    فضاء التضامن و التعاون وجدة

جمعية شمس أحفير                                   جمعية مبادرة زايو

Rapport de la réunion tenue à la Sucrafor le 20/07/2011 à Zaïo

 

Suite à la demande de certaines associations de la société civile dans la Région Orientale du Maroc notamment l’association Homme et Environnement de Berkane, Espace de Solidarité et de Coopération de l’Oriental, l’association Chems pour l’éducation, la citoyenté et l’environnement d’Ahfir et l’association Moubadra pour le développement durable et le tourisme, s’est tenu au bureau de Mr le Directeur Général de la Sucrafor de Zaïo, une réunion le mercredi 20 juillet 2011 à 17H00 pour discuter de la catastrophe écologique qui a provoqué la mortalité des poissons de différentes espèces aquatiques de la Moulouya.

La séance a été ouverte par Mr le Directeur général de la Sucrafor, accompagné par le Directeur technique et la responsable du département QSE (Qualité, Sécurité, Environnement), en souhaitant la bienvenue aux représentants des associations de protection de l’environnement dans la région orientale qu’il considère comme partenaires et a confirmé que la porte de son administration est toujours ouverte pour discuter des problèmes touchant la population et son environnement. Après le mot de bienvenu un important exposé a été effectué par la responsable du département QSE pour rappeler l’historique et l’importance socio-économique de cette unité qui revêt une importance aussi bien au niveau régional qua national en mettant l’accent sur les investissements qui ont été réalisés par la Sucrafor pour améliorer l’environnement et remédier aux réclamations de la population riveraine concernant les odeurs émises par l’unité industriel.

En relation avec la catastrophe écologique qui a eu lieu à la Moulouya, les responsables de la Sucrafor ont affirmé l’absence de preuves mettant en cause l’usine que leur unité n’à aucun lien avec cette mortalité qui a été notée ces derniers jours et que leur usine n’utilise aucun produit toxique à part la chaux qui est utilisée dans le processus de fabrication.

Après cet exposé, la parole a été donnée au président de l’association Homme et Environnement qui a rappelé l’historique des catastrophes similaires qui ont eu lieu dans la région au courrant des années 80 et 90 en s’appuyant sur la lettre qui a été adressé par Mr le Gouverneur de Berkane en 1996 à Mr le Directeur de la Sucrafor.

La parole a été ensuite donnée au président de l’Espace de Solidarité et de Coopération de l’Oriental qui a rappelé l’ampleur de la catastrophe écologique et a exposé la méthodologie adoptée par les associations pour prospecter le terrain et la prise des échantillons d’eau et de poissons depuis l’Embouchure de la Moulouya jusqu’au lieu de rencontre de la rivière de la Moulouya et l’Oued Zebra qui draine l’effluent de l’usine de Sucrafor de Zaïo. En amont de ce lieu la situation est normale et aucun cadavre de poisson n’a été détecté. En revanche la rivière à partir du contacte de l’effluent de couleur noir et d’odeur répugnante de Oued Zebra, qui vient se mélanger aux eaux bleues de la Moulouya est jonchée de cadavres flottant à la surface des eaux le long des 50 Km qui la séparent de l’embouchure de la Moulouya. De l’avis de Mr le Directeur de l’Agence du Bassin de l’Hydraulique de la Moulouya qui a rejoint la réunion à l’occasion de sa prospection des lieux dans ce cadre. Donc d’après les associations de protection de l’environnement il est manifeste que la source de la pollution qui a causé ces dégâts se trouve bien à Zaïo en occurrence à la sucrerie de Zaïo.

Il résulte de cette rencontre que les responsables de la sucrerie ont mise l’accent essentiellement sur la nouvelle technologie qui a été installée pour limiter les rejets en boues qui sont actuellement desséchées et transformées en déchets solides et transportés par des camions dans une décharge contrôlée au lieu d’épandre les boues dans les bassins pour décantation et dessèchement ce qui provoquaient des désagrément à la population en omettant l’emploi d’autres produits  chimiques qui sont utilisés dans l’usine. Par ailleurs les responsables de l’usine ont confirmé leur volonté de réduire leur consommation en eau et par conséquent leurs rejets liquides.

Pour clore cette réunion le Directeur de la Sucrafor a confirmé de nouveau sa volonté de communiquer avec la société civile et que les portes de son administration sont ouvertes au dialogue et à la concertation comme il s’est engagé de stopper les écoulements liquides de l’usine vers la Moulouya.

De retour, les associations ont effectué une autre visite au Douar Ouled Kadour au voisinage de la rencontre de Oued Zebra avec la rivière de la Moulouya où est déversée une eau polluée noir et de mauvaise odeur en provenance de la Sucrafor qui a causé, selon le témoignage de tous les habitants du Douar, la mortalité des ovins, caprins, des tortues et des poissons.

Les signataires :

– Association Homme et Environnement de Berkane,

– Espace de Solidarité et de Coopération de l’Oriental,

– Association Chems pour l’éducation, la citoyenté et l’environnement d’Ahfir,

– Association Moubadra pour le développement durable et le tourisme

Réunion avec le Directeur de la Sucrafor et les associations de protection de l’environnement en Oriental le 20 Juillet 2011 à Zaïo. De gauche à droite : Mr Salah Nahid Directeur de la Sucrafor, Mr Chtioui Mohamed Directeur de l’Agence du Bassin Hydraulique de la Moulouya, Mr Bachiri najib président de l’Ass.  Homme et Environnement, Mr Aamrani Abderrahman président de l’Ass. Chems d’ Ahfir, Mr Moumni Mohamed SG de l’Ass. Moubadara, Mr Skali Mohamed Amine Directeur technique de la Sucrafor, Mr Benata Mohamed président de l’Espace de Solidarité et de Coopération de l’Oriental.

Oued Zebra provenant de Zaïo

 

Le déversement de l’effluent de Oued Zebra dans la Moulouya ‘Notez bien la différence entre la couleur bleue des eaux de la Moulouya avec celle des eaux en provenance de Oued Zebra.

Les eaux de couleur noire et de mauvaise odeur de l’Oued Zebra en provenance de Zaïo viennent polluer les eaux de la rivière de la Moulouya en provocant la mort des poissons de différentes espèces ainsi que des tortues et des animaux.

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

التعليقاتتعليقان

  • AUX ASSOCIATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE.EN CONNAISSANT LE PROCÉDÉ DE PRODUCTION DU SUCRE A PARTIR DE LA BETTERAVE SUCRIÈRE. EN CONNAISSANT AUSSI LES ÉLÉMENTS CHIMIQUES ENTRANT DANS LE PROCESSUS DE LA FABRICATION .ET AVEC UNE SIMPLE ANALYSE D UN ÉCHANTILLON PRÉLEVÉ A L ENDROIT DE DIVERSEMENT DE LA SUCRA FOR ET L ENDROIT DE LA CATASTROPHE ÉCOLOGIQUE ET LE TOUR EST JOUE .CE N EST PAS AUX RESPONSABLE DE LA SUCRA FOR D AVOUE LEUR CRIME CONTRE LA NATURE MAIS C EST AUX ASSOCIATION EN COLLABORATION AVEC LE SERVICE DE L ENVIRONNEMENT CRÉE DERNIÈREMENT A LA PROVINCE DE NADOR QU IL FAUT TROUVER LE POLLUANT ET LE POURSUIVRE EN JUSTICE.POU QUE CELA NE SE PRODUIRA PLUS DANS LE FUTURE.LA SUCRA FOR A CAUSE BEAUCOUP DE DÉGÂT TANT AUX HABITANTS DE ZAIO.AUX RIVERAINS LE LONG DE LA MOULOUYA ET BIEN SURE AU SYSTÈME ÉCOLOGIQUE QUI APPARTIENT A TOUTE L HUMANITE.IL EST DONC CLAIRE QUE PERSONNE N A LE DROIT LAISSER PASSER CE CRIME IMPUNI .LES GENS SUIVENT L AFFAIRE DE TRÈS PRÊT ET ATTENDE LA RÉACTION DES ASSOCIATIONS ENVERS SUCRA FOR QUI A TOUJOURS ÉCHAPPÉ AUX SANCTIONS PARCEQU ELLE APPARTENAIT A L ETAT MAIS MAINTENANT CE N EST PLUS LE CAS ET L ETAT ELLE MEME A FAIT VOTE DES LOI DANS CE SENS.ALORS SOYEZ VEGILLENTS MRS LES RESPONSABLES DES ASSOCIATIONS ET NE VOUS LAISSEZ PAS MANIPULER PAR LES RESPONSABLE DE LA CATASTROPHE ECOL. ET MERCI

  • acausa de la fabrica ya no hacemos deporte en las tierras de sojita acerca del wzin porque hay olor insoportable , ahora estoy mas gordo acausa de este wzin …

    min moda mab9inash ndiro riyada bsojita la7a9ash kayan wahd lwad khanaz nta3 lawzin ……..dirona 7al ra7na bghina nastafdo man tabi3a .