Bouteflika mis sous tutelle de l’armée

آخر تحديث : الأربعاء 16 فبراير 2011 - 6:38 مساءً
2011 02 15
2011 02 16

C’est l’armée qui a pris les choses en main en Algérie. A l’annonce de l’organisation de manifestations à Alger contre le régime, les généraux ont décidé de gérer eux-mêmes cette crise.

Ainsi, le palais El Mouradia a été mis de côté et les décisions les plus importantes ont été prises au siège de l’état-major. Alors qu’au début, toute contestation contre Abdelaziz Bouteflika semblait la bienvenue de la part des militaires, la donne a radicalement changé depuis la chute de Ben Ali et de Moubarak. Aujourd’hui, les militaires algériens sont conscients que si la contestation venait à prendre, personne ne peut savoir sur quoi elle peut déboucher. C’est pourquoi la levée de l’état d’urgence a été décidée, de même que l’idée d’un vaste remaniement gouvernemental commence à faire son chemin. Il semblerait que l’on cherche à remplacer Ahmed Ouyahiya, devenu très impopulaire. L’armée reproche au président Bouteflika et à la classe politique de ne pas avoir tiré avantage des montagnes de devises dont dispose le pays afin de relancer la machine économique. Face aux réticences du président Abdelaziz Bouteflika, les généraux ont pris les commandes et ont décidé de contrer fermement les manifestations et de lancer quelques réformes. Une manière de mettre le président sous tutelle jusqu’aux prochaines élections présidentielles.

M. Intelligence

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

التعليقاتتعليقان

  • aga3 addawal addiktatoria kayahakmoha al3asskar,o almakhzan

  • Meskine! il croyait qu’avec les 800.000 signatures collectées pour soutenir la candidature à la présidence de son frère (Said bouteflika), et avec certains généraux laissés pour compte, il pouvait faire face au général Mohamed Médiene patron du D.R.S.
    Un jour il a été appelé parce que l’armée après avoir liquidé Mohamed Boudiaf qui avait lancé des enquêtes en France contre les généraux, avait besoin de lui. L’Algérie a oublié les 26 milliards qu’il avait volés et, lui, savait qu’il était un président en carton.Avec le temps il essayait de rouler l’armée! il croyait qu’il avait du poids. Aujourd’hui le général Médiene le remet à sa place . Que va faire Médienne et le général Gaid Salah face aux Algériens qui vont les chasser?